Semaine 9 : Répétition de l’examen blanc

Répétition. Répéter. Répétition ! Je crois l’avoir déjà dit, mais les compétences s’acquièrent avec la répétition. Et cela tombe plutôt bien car cette semaine nous avons vraiment répété notre CAP blanc. Au programme, les premiers croissants dans les conditions de l’examen, un peu de créativité et surtout quatre productions à réaliser en une journée.

Croissants et chaussons au pomme réalisés en une matinée pour se préparer au CAP
Croissants et chaussons aux pommes réalisés en une matinée pour se préparer au CAP

Baptême ou répétition ?

Pour la première fois, nous avons dû produire des croissants en une matinée. Cette répétition en vue du grand jour a surtout été pour moi l’occasion de bien stresser. Je ne vais pas vous le cacher, les viennoiseries, ce n’est pas franchement mon dada. Néanmoins, j’avais hâte de voir si j’étais capable de le faire. Je me sens encore incompétent sur plein de sujets et celui-ci me trottais dans la tête depuis longtemps. D’autant que l’examen blanc approchant à grand pas, il me tardait d’avoir un premier galop d’essai.

Je dois dire que je suis plutôt content de ce que j’ai pu sortir. Ce n’était pas les plus beaux croissants de toute la classe, mais c’est ce que j’ai réussi à sortir de mieux depuis le début de la formation. Avec le recul, il ne m’a donc servi à rien d’être ronchon pendant les premières heures de TP, puisque le résultat était au rendez-vous.

Choux framboise et chantilly citron vert
Choux framboise et chantilly citron vert

Plus blanc que blanc, c’est la répétition de l’examen blanc !

La deuxième répétition de la semaine a eu lieu vendredi. Avec – plus ou moins – le même timing que l’examen, nous avons du sortir quatre productions dans la journée. Une tarte au citron, 6 pains au lait, une tresse, 12 Paris-Brest et un entremets décoré sur le thème de Noël. Les pains au lait avaient déjà été pétris, mais à la base, notre TP ne devait contenir que deux productions. Je ne vous explique donc pas le coup de stress en arrivant le matin, quand vous découvrez que vous allez faire une répétition de CAP.

Deuxième version du Paris-Brest avec 8 semaines d'écart
Deuxième version du Paris-Brest avec 8 semaines d’écart

Je crois en revanche que cela nous a tous permis de nous rassurer. C’était pour nous les premières fois où nous pouvions nous frotter aux conditions d’examen. Et quand votre formation ne dure que quatre mois, que l’examen blanc est au bout de trois, les doutes vous asseyent rapidement. Ainsi grâce à cette semaine, un peu intense… Je me sens plus confiant pour le vrai examen blanc.

C’est quand même fou de se dire ça alors que nous ne pâtissons réellement que depuis un peu plus de deux mois !

Pour voir ou revoir les photos de la semaine, ça se passe sur Instagram.

Pour lire ou relire l’article de la semaine dernière, ça se passe sur le blog 🙂

La tarte aux pommes
La tarte aux pommes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.