Semaine 16 : 480 heures plus tard – retour d’expérience

Seize semaines de cours et quatre mois de stage plus tard, c’est la fin. Que le temps passe vite ! Les « au revoir » sont déchirants, l’émotion est à son comble, tout comme la fatigue. Les examens ne sont plus une notion vague, un avenir lointain, ils seront concrets sous quinze jours. Les mots sont difficiles à poser noir sur blanc tant l’expérience fut enrichissante et complète. Par où commencer ? Dois-je me concentrer sur mon objectif et vous faire un descriptif de la semaine – le prévisible – ou vous parler de l’inattendu, du bonus, de la grosse surprise de cette formation ? Les Autres, mes Camarades, mes Amis, Ils constituent cette très belle surprise et je vais commencer par là.

Tarte aux fraises
Tarte aux fraises

Mon expérience avec les Autres

Quand j’ai commencé à construire mon projet, j’ai analysé, posé les choses de façon claire et factuelle. Il m’a fallu peser le pour, le contre ; mettre de l’argent de côté, organiser la transition que j’allais vivre pendant un peu moins d’un an. Aujourd’hui, je me rends compte que je suis passé à côté d’une chose essentielle : l’humain ! Dans cette formation, les cours m’ont beaucoup appris sur la technologie, mais j’ai également beaucoup appris sur moi-même. Et cela n’aurait pas été possible sans les Autres. Ces Autres qui sont devenus avec le temps des Camarades, voire pour certains des Amis. Je crois qu’il est impossible d’imaginer à l’avance la somme d’émotions vécues pendant une reconversion. Impossible d’imaginer la cohésion qui peut naître en si peu de temps dans un groupe. Impossible de mettre des mots sur des ressentis, des intentions, des petites attentions. Quatre mois auront suffit à comprendre l’Autre sans avoir à ouvrir la bouche.

C’est cette belle surprise, ces belles rencontres que j’avais envie de partager avec vous. Car, au final, nous ne sommes rien sans les Autres. Ils vous renvoient votre propre image et vous invitent à grandir. Ils sont l’épaule compréhensive, ils sont autant de rires hilares, ils sont notre passé, notre présent et construisent notre futur. Et cette reconversion m’aura permis de vivre une vie d’émotions, condensée en huit mois, que j’ai eu la chance de partager avec mes nouveaux Amis. Mais cela, vous ne pouvez le comprendre que si vous le vivez.

Cookies
Cookies cacahuète chocolat lait

Résumé de la semaine

Pour revenir au résumé de la semaine 16 : révisions ! C’était la dernière semaine avant les examens (Il y a bien eu une semaine 15, mais tellement noyée sous les ponts de mai, que je n’ai pas jugé utile de la partager avec vous.), mais aussi la première vraie semaine post entreprise. Et comme nous n’avons pas pu tout faire, tout voir, lors de nos stages, nous avons profité de ces cinq jours pour faire une remise à niveau. Quatre TP en conditions d’examen, dont l’accent fut mis sur les viennoiseries. Brioches, pains au lait, croissants, pains aux raisins … étaient absents de la plupart de nos stages. Et cela s’est immédiatement vu dans nos premières réalisations. Heureusement, une semaine plus tard, nous nous sommes remis à niveau et ces révisions ont été plus que bénéfiques.

Autre point important de la semaine : s’entrainer à s’adapter. Nos professeurs n’ont cessé de nous le rabâcher depuis septembre, l’adaptation est la principale qualité du pâtissier. Et, puisque les sujets de CAP semblent de plus en plus « tarabiscotés » avec les années, nous avons joué. Joué à tirer un sujet tordu au hasard pour nous forcer à être réactif et être capable de faire face. Joué à ressortir de vieux gâteaux pas bons, mais techniquement intéressants. Joué à trouver comment intégrer la décoration du thème imposé sur un entremets non-coopératif. Finalement, jouer c’est prendre du plaisir à s’adapter et se jouer des situations difficiles.

La tarte au chocolat sur le thème : Vacances à la mer

Et après ?

En conclusion, cette semaine a été très riche en émotions, mais surtout en fatigue. Le rythme intense a puisé dans ce qu’il restait de nos forces et les tensions étaient nombreuses. Néanmoins, nous avons encore beaucoup appris, beaucoup remis à niveau certaines techniques oubliées. Cette semaine nous aura permis d’aller affronter le CAP – le vrai – avec sérénité. Et, cela, nous le devons à nos deux exceptionnels professeurs que sont Alain et Bruno. Encore merci à eux pour avoir été de si bons pédagogues et nous avoir supporté ces longs mois durant.

Les prochains rendez-vous sont fixés à fin mai avec le passage de la pratique, début juin pour la théorie et courant juillet pour les résultats.

En attendant, j’espère que vous aurez pris autant de plaisir à me lire, que j’en ai pris à partager avec vous mon expérience. Que cette dernière vous sera utile et profitable et, bien-sûr, j’essayerai de continuer à alimenter le site pour vous tenir informé de la suite de ma reconversion. Alors, je ne vous dis pas adieu, mais au revoir et surtout à très bientôt !

Je dédicace cet article à toutes mes belles rencontres : AGJ, Coco, Su, Simon ; Jennifer, Claire ; Anne-Claire, Lucie, Etienne, JB, Jo ; Alain & Bruno ; mais aussi à tous ceux qui m’ont soutenu.

Découvrez ou redécouvrez toutes les photos sur Instagram.

Pour lire ou relire toute l’histoire dans la rubrique : la Suite.

 

Expérience : chantilly à la crème épaisse d'Isigny sur une tarte aux fraises
Expérience : chantilly à la crème épaisse d’Isigny sur une tarte aux fraises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.