Semaine 12 : CAP blanc, on y est !

Je vous ai habitué chaque dimanche soir à retranscrire ma semaine. Il est donc rare que j’écrive mes articles à chaud. Néanmoins vous méritez de partager la journée de CAP blanc que je viens de passer. La première la vraie. Celle qui va être vraiment notée et celle qui marque le premier vrai jalon de ma formation. Les derniers jours ont été particulièrement stressants et la journée a même été éprouvante.

Se préparer au CAP

En étudiant studieux, j’ai préparé cet examen en révisant régulièrement, en me couchant tôt ou encore en gérant du mieux que j’ai pu mon stress. J’ai voulu être consciencieux car ce CAP blanc me permet de me positionner pour le vrai, celui de juin. Il me permet aussi d’entrevoir ma capacité à m’adapter et me fondre dans la vie professionnelle. Et puis, ne nous le cachons pas, c’est un examen comme un autre. On a envie de le réussir, de donner le meilleur de soi-même.

La confrontation avec soi-même

Mais voilà, le jour-J est arrivé et le stress m’a assailli. Je m’y sais sujet, raison pour laquelle j’avais à cœur de préparer ce CAP blanc. Plutôt confiant les premières minutes de mise en place, l’ordonnancement du sujet m’a plongé dans une abîme de torpeur. Perte de moyens, incapable de réfléchir correctement et pris par le temps. Mon ordonnancement ressemble plus à un torchon qu’à un papier à musique millimétré. Les quelques pas nécessaires pour retourner dans le labo sont salvateurs. Je reprends mon souffle et me lance dans la course.

Dans la course au CAP blanc

Les premières minutes de pratique sont efficaces. Je suis l’idée que je m’étais fait de la journée. Je tente de traverser la période difficile de 9h30/10h où l’on a tous tendance à ralentir. Je me trouve plutôt bien dans le timing. Et 11h sonne à ma porte en un éclair. Je n’ai pas vu le temps passer et en faite : JE SUIS A LA BOURRE ! Mon entremets ne sera jamais au froid avant midi, mes pâtes levées ne sont toujours pas dans la chambre de fermentation. Du coup, je passe de la première vitesse à la cinquième directement. Il est HORS de question que je rate mon CAP Blanc, quitte à ce que ma boite de vitesses grince un peu !

Mi-journée : mi-figue, mi-raisin !

Pause déjeuner d’une demi heure au pas de courses. Je reviens à 12h30 comme un guerrier près affronter 300 légionnaires.  Il me reste beaucoup à faire et je ne me décourage pas. L’ordonnancement me sort littéralement de la tête, place à l’intuition. Je lance ma crème pâtissière, ma crème citron, ma meringue, je cuis mes brioches, j’envoie tout pour réussir ce fichu CAP blanc. Finalement j’arrive à rattraper le temps perdu le matin. Il me reste un peu moins d’une demi heure pour réaliser la décoration de mon entremets. Je démarre donc le tempérage de mon chocolat. Mais fort peu confiant dans mes capacités chocolatières, je déclenche un plan B. Au cas, où… Et sans que je ne m’en aperçoive, les minutes se sont envolées. Il faut présenter son travail ! Finalement c’est le plan B que je vais présenter. Fort peu satisfaisant, mais ça fait le job.

Prendre du recul sur cette journée de CAP blanc

Pour conclure, je pense que tout ce que j’ai présenté était plutôt vendable en boutique (avec un petit coup de cœur pour la viennoiserie). Mais je ne suis pas satisfait de mon travail. Comme tous mes camarades (que j’aime profondément), je pense être trop perfectionniste. Et au bout d’un moment il faut faire des choix. Choix que j’espère acquérir avec l’expérience. Et c’est également avec cette dernière que j’apprendrais à être en cinquième vitesse dès les premières minutes du CAP.

Alors, je pourrai être satisfait de mon travail !

Production de la journée du CAP blanc : brioches, tarte citron meringuée, éclairs framboise, chouquettes, entremets vanille framboise.
Production de la journée du CAP blanc : brioches, tarte citron meringuée, éclairs framboise, chouquettes, entremets vanille framboise.

Pour retrouver les photo de la semaine, rendez-vous sur Instagram. Vous n’avez même pas besoin de vous inscrire !

Et pour lire, relire, re-relire l’article de la semaine dernière

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.