Semaine 6 : Changement de rythme.

Petit décalage d’une semaine dans la publication de l’article, avez-vous remarqué ? Vous avez du mal à suivre la cadence ? Ne serait-ce pas la faute aux vacances ? En partie oui, mais je voulais profiter de ce décalage dans le temps pour partager avec vous les effets de ma reconversion sur mon rythme de vie.

Vous êtes-vous posez les bonnes question ?

Ne soyons pas naïf et essayons d’ouvrir les yeux sur quelques réalités de la profession. Je vais donc vous demander d’oublier un instant les décors pastels des émissions de pâtisserie. Oubliez également les commentaires bienveillants de vos amis/famille/proches, qui vous poussent à vous lancer dans l’aventure. Si comme moi vous souhaitez transformer l’essai et vivre de votre passion, il va falloir vous poser les bonnes questions. Supportez-vous la pression, le stress ? Etes-vous capable de commencer une journée à 4h du matin ? Le samedi et le dimanche ont-ils une importance pour vous ? Acceptez-vous de délaisser votre famille ? Quels sacrifices êtes-vous prêt à faire ?

Entremet framboise
Entremet framboise

Accélérer le rythme

À l’école nous sommes encore privilégiés. Les cours ne commencent qu’à 7h du matin et ne finissent au plus tard qu’à 18h. Nous ne travaillons pas le samedi et il ne nous est pas demandé de faire des heures supplémentaires. Cependant, je peux vous garantir qu’après un mois et demi de cours, le changement de rythme se fait ressentir. En tout cas, je suis loin des conditions de bureau que j’ai pu avoir dans ma précédente « vie ». Debout toute la journée, un travail qui vous stimule physiquement, du chaud, du froid, de la pression… Le rythme du laboratoire n’est pas pensé pour que vous puissiez-vous endormir ou procrastiner.

S’adapter à un nouveau rythme

Je profite donc de cette semaine de vacances pour me reposer, me ressourcer. C’est aussi pour moi le moment de faire un petit bilan de cette première partie de formation. Et je peux vous assurer que mes conclusions me confortent dans mon choix. Néanmoins il faut bien voir que cette formation de 4 mois est une opportunité de s’habituer à un nouveau rythme, une nouvelle vie. De jour en jour, nous nous rapprochons des conditions réelles de travail dans le monde de la pâtisserie. Charge à moi de m’adapter pour réussir cette transformation, que j’attends depuis si longtemps !

Pour retrouver les photos de la semaine sur Instagram : cliquez-ici !

Pour lire l’article de la semaine précédente : cliquez ici !

Pour réaliser un croquembouche, saurez-vous tenir le rythme ?
Pour réaliser un croquembouche, saurez-vous tenir le rythme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.