Nama Winerestaurant Bordeaux

Cela faisait bien longtemps que je ne vous avais pas parlé de restaurant. Et bien je vais réparer mon erreur grâce au Nama Winerestaurant à Bordeaux.

Le concept du Nama

Nama : Foie gras torchon yuzu confit et croquant de pain
Nama : Foie gras torchon yuzu confit et croquant de pain

 

Et oui, il y a un concept au Nama. Et quel concept ! Ce n’est pas un restaurant comme les autres où vous payez l’addition à la fin du repas. Non non, ici vous payez un droit d’entrée de 20€ – tout de même – avant même d’avoir consommé quoi que ce soit. Étrange me direz vous ? Pas tant que ça. Ce winerestaurant vous propose, grâce à ce droit d’entrée, des vins à prix caviste (le verre commence à environ 1€ – la bouteille aux environs de 10€) et des plats à partir de 6€. Cela commence à devenir intéressant non ?

 

 

 

Ambiance

Nama : Œuf Onsen Crabe Ankake de truffe Gingembre
Nama : Œuf Onsen Crabe Ankake de truffe Gingembre

Lorsque vous entrez dans le restaurant, vous êtes tout de suite bien accueilli par un hôte qui va prendre votre droit d’entrée. Puis vous pénétrez dans le restaurant – qui n’est pas immense – mais chaleureux avec une petite note culture pop. La décoration est vraiment réussie avec de très jolies œuvres.  Le serveur vous apporte ensuite la carte des vins et le menu, sur I-Pad s’il vous plait. Parlons-en de ce menu justement ! Au-delà du côté gadget de l’objet, le graphisme du menu est très bien réalisé. Je vous invite à le regarder sur leur site. Le parti pris est très intéressant et vraiment plaisant. La carte des vins n’est pas en reste non plus. Elle est d’ailleurs au cœur du concept du restaurant. Très bien présentée, elle explique de façon ludique et pédagogique, les vins que vous pourrez commander. Illustration des notes du vin, caractère, force, origine…

La cuisine du Nama

Nama : Porc noir de Bigorre Sucre noir Sucrine
Nama : Porc noir de Bigorre Sucre noir Sucrine

Et voilà le plus intéressant. Très honnêtement, le prix des plats est plus qu’abordable pour la qualité (si l’on oublie le droit d’entrée). On se sent presque dans un restaurant gastronomique. Les recettes sont élaborées, raffinées et en proportions tout à fait convenable. À mi-chemin entre produits de la région et saveurs japonisantes, la cuisine vous fera voyager avec plaisir. Côté entrée et plat rien à redire, on est bien sur le bistro gastronomique qui est vendu sur le site internet. Par contre, gros bémol sur les desserts. Certes, ils sont à 3€ et font penser à des desserts très haut de gamme, mais côté goût ça coince ! Pour ma part j’avais pris le dessert lavande myrtille. Malheureusement la lavande était beaucoup trop puissante et écrasait complètement le reste du dessert. D’autres ont testé le Mont Blanc et là c’est l’omniprésence de sucre qui a emporté le dessert. Donc un conseil si vous allez au Nama, 3€ le dessert ce n’est pas excessif, mais si vous tentez l’expérience, vous risquez d’être déçu.

Nama : ma conclusion

Nama : Bar Quinoa Abricot sec Essence de truffe Haricots de Soisson Espuma d'agrume japonais
Nama : Bar Quinoa Abricot sec Essence de truffe Haricots de Soisson Espuma d’agrume japonais

Pour tout vous dire, je ne sais pas trop comment je dois terminer mon article. Un mois après, je suis toujours partagé sur mon expérience au Nama.

Commençons par le prix : droit d’entrée, entrée, plat, dessert et une bonne bouteille pour deux personnes = 50€. Ce n’est pas donné pour un winerestaurant où les prix sont censés être réduits. Dans cette configuration, le Nama est un restaurant que je conseillerai aux bourses les plus garnies.

Côté ambiance et accueil. Là-dessus, rien à redire. On n’est pas dans le style pompeux des grands restaurants, mais plus du côté du bistro un peu chic. Déco soignée, accueil impeccable.

Côté cuisine. Comme je le disais plus haut, les entrées et plats sont savoureux. Ce n’est pas de la cuisine quatre étoiles, mais suffisamment pour se placer dans la classe supérieure des restaurants. Par contre, gros bémol sur les desserts que je ne conseille pas.

Nama : Myrtille Lavande Laurier Matcha
Nama : Myrtille Lavande Laurier Matcha

Côté vin. La qualité est irréprochable, le choix est large et audacieux. J’ai pu goûter un délicieux vin Syrien. Le restaurant vous propose même des « battles » pour vous rendre compte de la différence entre deux vins. En revanche, je mettrai un petit bémol sur le prix. Car en effet, vous payez un droit d’entrée – dans le principe – pour avoir accès à des vins à prix réduit. Ils sont certes moins cher, mais si vous commandez à la bouteille, je trouve que le rapport prix-concept se perd un peu.

 

Ce que je vous conseille si vous tentez l’expérience du Nama : Tout d’abord, il faut y aller pour ce qu’il est. C’est un dire un winerestaurant un peu trendi. Vous acceptez de payer peut-être un peu plus cher pour tenter une expérience à la mode. Ensuite, je vous conseille de commander votre vin au verre, pour accompagner chaque plat plutôt qu’une bouteille. Enfin, évitez les desserts pour ne pas partir avec une mauvaise note. Si vous êtes un peu frileux ou que votre porte-monnaie n’est pas suffisamment garnit, je vous déconseille l’expérience. Vous risquez de partir avec un mauvais apriori. Personnellement, un mois après, j’ai toujours du mal à me décider si c’est un restaurant avec un bon rapport qualité prix ou pas. La faute peut-être au droit d’entrée qui finalement n’apporte pas grand-chose au concept…

Et vous, avez-vous allez-vous tenter l’expérience ? Payer un droit d’entrée vous semble-t-il un bon parti pris ?

Nama : Mont blanc
Nama : Mont blanc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.